Lorsque la lumière est bonne

Namasté 🙏les Amoureuses / eux ❤ du Monde du silence 🦀!

Je voudrais partager avec vous une réflexion qui me trotte en tête concernant la lumière. En suivant une formation en ligne sur la photographie, j’ai été interpellé par l’idée de ne pas laisser passer une belle lumière. Cette opportunité qui se présente et que nous ne devons pas abandonner tant que nous n’avons pas ce que nous voulons obtenir comme résultat (même si nous ne savons pas tout de suite ce que c’est). Une lumière qui vous appelle, qui attire votre regard lorsque vous êtes sous l’eau (ou hors de l’eau, ceci s’applique à la photographie en général). Nous devons saisir l’opportunité qui nous est donnée, l’exploiter et ne pas l’abandonner.

Orignie

Cette idée a résonné en moi car je venais de plonger à Ekeren en fin d’après-midi, le soleil était déjà bas et créait des rais de lumière à travers les arbres offrant un arrière plan magnifique pour un brochet qui venait d’apparaître. Lorsque vous rencontrez cette situation arrêtez-vous! Contemplez-là ! Recherchez ce qui vous plait (cela peut être plus d’un élément, leur relation, …) dans ce qui s’offre à vous. Réfléchissez à comment mettre cela en valeur (il peut y avoir plusieurs façons). Que ce soit par le cadrage, l’exposition, la vitesse d’obturation, le diaphragme, la composition  ou encore votre point de vue. N’hésitez pas à essayer différentes combinaisons. Prenez le temps de travailler cet instant en modifiant un à un vos paramètres pour voir si cela vous approche de ce que vous voulez essayer de produire (ou tout simplement si cela vous plait plus).

Si ce n’est pas clair, essayez et regardez ce qui en ressort. Vous trouverez des résultats qui vous plairont plus que d’autres. Qui vous guideront vers vos préférences. Même si les résultats ne vous satisfont pas pleinement au début, vous progresserez. C’est un processus itératif: au cours de la plongée mais également d’un plongée à l’autre et tout au long de votre carrière de plongeur photographe. OUI, il s’agit bien d’un acte de création à partir de ce que vous avez à votre disposition: des sujets, de la lumière et un outil (votre appareil) pour transformer ce que votre œil perçoit et ce que votre âme ressent. Vos choix en prenant la photo influenceront le résultat au moment de presser sur le déclencheur.

Techniques

Sans être exhaustif, je vous présente ci dessous quelques idées et techniques pour varier vos créations et enrichir un peu votre expérience et votre portofolio.

Exposition

L’exposition est la base de la photographie: nous exposons notre surface sensible (film ou capteur) à la lumière. Il semble donc logique qu’une première façon de modifier le rendu de nos photos soit l’exposition. Je ne vais pas entrer dans les détails du comment car vous trouverez cela expliqué dans mon livre numérique gratuit “Les 3 piliers de l’exposition” à télécharger ici.

Pourquoi

Je vais me concentrer sur le pourquoi. En effet, en modifiant l’exposition vous rendrez la photo plus sombre ou plus claire ce qui modifiera l’atmosphère, le ressenti qu’aura le lecteur en voyant votre photo. Une photo dans une épave, une grotte est généralement plus sombre car il y a naturellement moins de lumière. Cela sert donc bien le rendu du lieu. Cependant, les appareils photos cherchent en général à “exposer” selon un standard, une moyenne qui donnera une photo plus claire. Cela trahira l’ambiance confinée ou profonde du lieu. Cependant, il existe des personnes qui dans des grottes calcaires (murs très clairs comme dans des cénotes mexicaines) et avec des flashs externes rendent une ambiance de clarté, de légèreté.

Arrière-plan plus claire par une exposition manuelle pour la lumière ambiante. Le flash éclaire le sujet.

Exposition plus sombre. L’avant-plan toujours exposé par la flash.

Il y a donc un choix à faire selon ce que vous voulez transmettre. Evidemment il faut que votre appareil permette cela. C’est pourquoi un appareil qui n’a qu’un mode automatique ne vous aidera pas beaucoup, surtout s’il n’a pas au minimum une possibilité de compenser l’exposition. Les modes semi-automatiques (P,A, S) avec une compensation de l’exposition vous permettrons d’y arriver dans la mesure de la capacité de leur compensation (généralement 3 à 4 EV – IL en français). Ce qui vous rendra le plus libre est – évidemment – le mode manuel. (Vous m’aviez entendu venir avec les gros sabots 😉

Point de vue

C’est un élément principal de la composition de vos photos. Votre point de vue changera la disposition des éléments. Il permettra d’inclure ou d’en exclure certains. Et, ce à quoi nous pensons moins souvent, il change le rapport entre les différents éléments de votre photos. Ils peuvent être plus ou moins importants (en taille) l’un par rapport à l’autre, être plus ou moins éloignés ou encore être plus ou moins éclairés (surtout si nous utilisons des flashs). Leur masse visuelle respective en est modifiée.

Donc, n’hésitez pas à vous déplacer dans votre scène. Même de petits déplacements peuvent apporter d’importants changements. Cela est évident en photographie macro, mais également avec un objectif grand angle. Plus vous serez proche d’un de vos sujets, plus les changements de points de vue auront de l’importance (ex. effet de parallaxe).

Outre les petits changements de positions que vous pouvez apporter depuis un point de vue “général”, vous pouvez également changer complètement de point de vue en gardant le même sujet. Vous pouvez vous déplacer de “l’autre côté” ou à 90 degrés. Le soleil n’est plus au même endroit, l’éclairage change, etc … Cela peut également être parce que votre sujet se déplace. En restant avec “mon” brochet, je l’ai suivi, il a changé de décors, je l’ai photographié au niveau des yeux, en contre plongée, en changeant le cadrage (vertical et horizontal). Il m’a amené dans de nouveaux point de vue, de nouvelles compositions que je n’aurais pas pu découvrir si je m’étais satisfait des premières photos. 

Couleurs

Selon votre sujet qui peut être plus ou moins coloré et son environnement, vous pourrez associer plusieurs couleurs. Il y a différentes façons de faire cela. En voici quelques unes.

Par exemple, en changeant votre point de vue (on y revient ;-), vous pouvez inclure différents éléments (eau, animal fixé, roche, …) dont les couleurs enrichiront la photo. Un sujet que j’apprécie beaucoup sont les ascidies coloniales que l’on trouve en Zélande mais aussi en mer du Nord ou dans la Manche. Il y a différentes espèces de différentes couleurs. Elles peuvent se chevaucher ou se retrouver sur d’autres espèces. En cherchant un peu, vous trouverez des tas de possibilités pour vous exercer et dénicher des pépites.

La balance des blancs est également une façon d’altérer le rendu des couleurs. Elle change l’ensemble du rendu de votre photo.

Alternativement, vous pouvez ajouter des filtres de couleur sur vos flashs pour modifier le rendu des couleurs de l’avant-plan éclairé par les flashs. En combinaison avec la balance des blancs vous pouvez rendre par exemple l’eau en arrière-plan plus bleue ou plus verte tout en gardant des couleurs réalistes en avant-plan. 

Pour terminer cette liste non exhaustive, vous avez l’option de désaturer des couleurs ou des zones de votre photos lors du développant dans votre logiciel préféré.

Vitesse

Votre vitesse permettra de suggérer un mouvement ou de le figer. Si votre sujet se déplace (brochet, perche, sandre, …) la vitesse d’obturation aura de l’importance (ainsi que la synchronisation de votre flash). Une vitesse lente (1/15 à 1/60) permettra d’ajouter du flou de mouvement dans l’image. Attention à pouvoir garder votre sujet (ou une partie) suffisamment net pour accrocher le regard (de préférence les yeux).

Si votre sujet ne bouge pas, ou très lentement, (étoile de mer, moule, gastéropode, bryozoaire, …) cela n’aura pas beaucoup d’importance pour autant que vous soyez bien stable.

Vous trouverez plus de détails dans l’article: Le triangle de l’exposition – Vitesse (1/3)

Diaphragme

Le diaphragme vous permettra de jouer avec la profondeur de champ et l’exposition comme vous le savez si vous avez lu l’article sur le sujet Le triangle de l’exposition – Ouverture (2/3). Vous pourrez ainsi jouer avec la “quantité” d’arrière-plan net que vous voulez inclure dans votre image. Un arrière plan flou fera ressortir votre sujet. Un arrière plan net permet de le situer dans son habitat mais risque de rendre l’image “confuse”. Il faudra alors utiliser d’autres façons de mettre en évidence votre sujet principal (éclairage, position, taille, …).

Un faible profondeur de champs permet de mettre en évidence les yeux du sujet
 

Ici également, une faible profondeur de champ rend l’arrière-plan flou pour attirer le regard sur le brochet

Si vous incluez le soleil dans votre composition, la fermeture du diaphragme influencera l’effet “rayon de soleil” de celui-ci. Plus votre ouverture sera petite (nombre élevé), plus cela sera marqué. Pour en savoir plus sur les différents éléments qui influencent le rendu du soleil, je vous renvoie vers cet article: 7 Conseils pour inclure le soleil

Le soleil a ses rayons “amplifiés” par un diaphragme fermé et un vitesse élevée.

 

Conclusion

En synthèse, lorsque vous prenez votre temps pour profiter d’un sujet, d’une lumière qui vous inspire, d’un sentiment de beauté que vous voulez partager à l’aide de votre appareil: essayez différentes possibilités, explorez-les, testez-en d’autres. Ne soyez pas avare de votre temps, de votre imagination. Ne bridez pas votre curiosité. Il y a de la “magie” qui opère dans ces moments-là. Ces expériences vous apporteront des découvertes artistiques, de nouvelles expressions de ce qui est beau pour vous.

D’ici votre prochaine visite sur ce site, je vous souhaite de longues plongées où vous aurez pris le temps d’exploiter les lumières disponibles.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.
Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube “Plongée Photo” ou vous trouverez d’autres sujets et des compléments à ceux abordés dans ces articles.
 

 

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.