5 Conseils pour commencer la photographie sous-marine

Bonjour les Amoureuses / eux 🥰 du Monde du Silence 🦀,

Si vous débutez ou comptez démarrer la photographie sous-marine, je voudrais vous partager 5 conseils pour que cela se passe bien et que vous sachiez à quoi vous attendre. Ce ne sont pas des astuces techniques ni compliquées. 

Sécurité

Sécurité avant tout ! Pour faire de la photographie sous-marine, il faut avant tout être un bon plongeur. On le devient surtout en passant du temps sous l’eau et en suivant quelques formations. Mais c’est évidemment avant tout l’expérience qui fera de vous un bon plongeur: temps passé sous l’eau et fréquence de plongée. Il faut en effet savoir maîtriser sa plongée avant de commencer à gérer d’autres techniques et matériels.

Outre sortir vivant et en bonne santé de la plongée, il est important de savoir se comporter sous l’eau : stabilité, position, flottabilité, équilibrage des oreilles, etc… ne doivent plus poser aucun souci. Il en va de votre sécurité, celle du milieu aquatique dans lequel vous évoluez et votre matériel photo. 

Proximité

Lorsque vous faites vos photos, pensez à vous rapprocher vraiment très près de votre sujet. Puis rapprochez vous encore. Jusqu’à la limite de la mise au point de votre appareil. Bon, peut-être pas systématiquement selon votre composition. L’idée maitresse ici c’est de vraiment donner de l’importance à votre sujet en étant proche et en lui donnant ainsi de la “masse visuelle” dans votre image. Souvent le sujet est pris de trop loin. Il est petit et “fade” car il y a trop d’eau entre lui et l’appareil.

Matériel:

En plongée on fait deux “types” de photos: la proxy / macro et le grand-angle. Il faudra donc s’équiper en conséquence pour aller au-delà de ce que le votre appareil offre de base. Par exemple compléter le kit de départ d’un boitier à optiques interchangeables ou le zoom de votre appareil compact.

En effet, lorsque l’on a un compact, l’optique qui le compose est rarement adapté au grand-angle sous l’eau et la macro est généralement limitée. Il sera donc nécessaire d’acquérir deux pré-optiques humides qui pourront s’ajouter au caisson pour avoir un vrai grand-angle (typiquement 130° d’angle de vision sous l’eau), ou un “vrai” macro. La macro des appareils compacts sont généralement du CFWA (Close Focus Wide Angle ou “mise au point rapprochée au grand-angle). Cela fonctionne bien avec des sujets d’une certaine taille. Dès que la taille est petite (quelques centimètres), il n’est pas possible de se rapprocher suffisamment pour que donner de l’importance au sujet dans l’image. Il sera donc “perdu” et perdra tout son intérêt.

Avec un Réflex ou un Hybride il faudra au moins deux objectifs: un pour le grand-angle (16-35 mm équivalent 35 mm et/ou un fish-eye) et une focale fixe pour la macro (60 et/ou 105 mm).

Pour vous guider dans le choix d’optiques ou pré-optiques, voici les liens vers des articles précédemment publiés:

60 mm ou 105 mm : lequel choisir pour la Macro ?

Les compléments optiques Macro pour les compacts

Quel grand-angle pour la photographie sous-marine ?

Flash:

Il existe des lampes de plus en plus puissantes et avec un angle de couverture de plus en plus large. Néanmoins, les flashs restent supérieurs et le plus utile pour la photographie sous-marine. Outre la couverture angulaire, la puissance et l’autonomie, il offre la plus grande souplesse d’éclairage car il permet de balancer l’éclairage Avant-plan / Arrière plan. Une lampe ne permet pas cela. Et non le flash n’est pas plus compliqué qu’une lampe. Au contraire. Un flash en manuel, c’est comme une lampe dont on pourrait régler la puissance.

SB 105 – Inon Z-240, Z-330, Retra Pro

N’oubliez pas que votre flash (ou vos flashs) vous le(s) garderez tout au long de votre vie de photographe sous-marin. Alors que l’appareil et le caisson vous en changerez probablement.

Plonger avec des plongeurs photographes

Ce dernier conseil est probablement le moins couteux et le plus productif. Plongez avec d’autres photographes sous-marin. Vous échangerez ainsi des conseils, vous vous poserez des questions avant et après la plongée. Vous pourrez comparer vos expériences et vous prêter des accessoires. Sous l’eau vous pourrez vous “échanger” des sujets, poser l’un pour l’autre et recevoir des indications d’amélioration de vos photos (point de vue, éclairage, positionnement des flashs, …). Pour finir, vous plongerez avec quelqu’un qui a les mêmes attentes que vous, qui va sous l’eau dans le même but.

Cette dernière suggestion sans doute aussi celle qui s’applique le plus aux plongeurs photographes avertis qui veulent évoluer dans leur pratique.

Voici donc qui finit la liste des 5 conseils pour celles et ceux qui débutent dans l’aventure. Elle vous offre quelques pistes de réflexion sur le parcours à entreprendre.

D’ici le prochain article, je vous souhaite de belles photos accompagnés de personnes sensible à votre passion. 

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.
Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube “Plongée Photo” ou vous trouverez d’autres sujets et des compléments à ceux abordés dans ces articles.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.