Prenez de bonnes photos directement avec votre appareil

Salut les Amoureuses / eux du Monde du Silence,

Nikon D200 – ISO 250 – 55mm – f 16 – 1/125 s

Je voudrais partager avec vous quelques réflexions sur l’intérêt d’être exigent avec notre prise de vue. J’entends par là, l’importance de prendre la meilleure photo possible sous l’eau (ou ailleurs en surface aussi) et d’éviter la tentation du “je réglerai cela avec Photoshop”.

Cela peut vouloir dire prendre beaucoup de photo du même sujet, de différents points de vue, avec différents cadrages (vertical, horizontal, diagonal) ou encore en pensant au traitement ultérieur comme des rapports différents de ceux que peut nous proposer notre appareil (1×1, 4×5, …). Le recadrage est légal 🙂 Néanmoins, chaque prise de vue doit avoir l’intention d’être aussi parfaite, intentionnelle et contrôlée que possible. D’accord, il y a aussi des moments où nous devons être réactifs et faire au mieux, au plus vite pour ne pas rater l’instant. Et donc, à force de s’être entraîné à faire de bonnes photos directement, cela nous donnera des réflexes et un instinct qui amélioreront de facto nos photos prises sur le vif.

Bien que j’apprécie et utilise un logiciel de traitement photo comme Lightroom ou de transformation comme Photoshop, se reposer sur eux pour faire de la bonne photo, à terme nous limitera.

N.B. Cela ne veux pas dire que je sois contre le post-traitement. Je suis pour à 100 %. J’ai d’ailleurs partagé un article sur le sujet: Faut-il éditer ses photos ? En même temps, je suis à 200 % pour la création de la photo que l’on veut: directement à la prise de vue (ou autant que possible).

Pourquoi je pense que c’est tellement important:

Nikon D800 – ISO 100 – 16mm – f 7.1 – 1/60 s + Traitement Lightroom

Tout d’abord, le plus évident est que nous passerons moins de temps derrière notre ordinateur à rattraper ce qui est parfois irrécupérable (flash mal positionné, mauvaise zone de focus, point de vue mal placé, …) ou qui aurait été tellement plus facile à réussir à la prise de vue (objet distrayant dans le cadre, …). Nous sommes tellement mieux sous l’eau que derrière un ordinateur.

Comme tout art, la photographie s’apprend et doit se maîtriser en gérant les détails. En cherchant la perfection (c’est à dire la façon qui nous permettra d’exprimer au mieux notre message au travers de notre photographie), nous devenons moins négligent. Nous ne laissons pas les choses au hasard.

Nous devenons plus intentionnel car nous nous posons des questions sur ce qui se trouve dans notre viseur, sur notre écran, dans le cadre de notre photo. Que ce passe-t-il: si je cache les soleil, si je me rapproche, si je diminue/augmente la vitesse, … ? Pour y répondre nous allons prendre de nouvelles photos… toujours intentionnellement. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à parcourir l’article “Choisir différents points de vue

Nikon D800 – ISO 100 – 105 mm – f /8.0 – 1/250s

Nous observerons plus les scènes, la lumière, les sujets, les détails, … et avec une attention accrue. Notre perception des choses et des possibilités relatives à notre sujet sera plus affûtée.  Cela se traduira également hors de l’eau lorsque nous observerons la nature, notre famille, nos amis, …

Nous accordons du temps, de l’attention à notre sujet, à notre photo. Tout cela les honore et nous grandit. C’est un processus itératif: à chaque photo que nous créons, nous évoluons. Plus nous nous impliquons, plus nous progressons. Les techniques que nous aurons apprises à maîtriser nous servirons à faire transparaître notre implication. A terme, notre âme se révélera au travers de nos images créées.

Un voyage d’artiste

Nikon D800 – ISO 100 – 16mm – f 8.0 – 1/250 s

Tout cela demande un vrai travail. Comme l’adolescent qui écrit ses premiers poèmes d’Amour, les débuts seront maladroits. A force de travail sincère, cela s’affinera. Notre message sera plus clair, plus percutant, plus enthousiasmant.

Me voici au terme d’une petite chronique un peu inhabituelle, un peu philosophique, un peu art de vivre. C’est sans doute parce que nous essayons aussi de vivre au travers de notre art pour lequel la technique n’est qu’une petite partie (même si elle est nécessaire). Derrière l’appareil se trouve un être humain avec sa sensibilité, ses émotions et son besoin de s’exprimer. Devant la photo publiée se trouve un autre être humain qui recevra et interprétera aussi avec sa sensibilité, ses émotions et son vécu.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si, de temps en temps, un article de ce type (orienté “état d’esprit”) vous plairait.

Si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas à télécharger gratuitement mon livre numérique “4 étapes pour réussir ses photos macro sous l’eau”.

Si vous aimez mes articles, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

One Comment

  1. Bonjour,
    Merci pour cet excellent article.
    Finalement, tu as réussi à me convaincre de prendre le temps d’apprendre les bases pour réaliser de meilleures photos
    J’aime bien l’idée de prendre le temps de “réfléchir sa photo” avec sa sensibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.