Photographier un plongeur avec sa lampe

Dernièrement un photographe sous-marin me posait la question à propos de cette photo : “Comment faire pour bien gérer le rendu de la lampe du modèle ?”

Souvent les lampes sont invisibles ou trop fortes générant une grande tache blanche sur la photo. Il est donc légitime de chercher à bien exposer une photo avec un modèle et sa lampe allumée.

La réponse réside dans le rapport de puissance entre la lumière ambiante et celle de la lampe.

Par exemple, dans des eaux sombres une lampe puissante sera une source de lumière trop forte : l’appareil ne peut exposer correctement la lumière ambiante et la lampe car l’écart entre les deux est trop grand. Il faudra donc soit exposer pour la lampe avec une ambiance fort sombre (voir trop sombre), soit exposer pour l’ambiance mais la lampe créera un tache blanche surexposée plus ou moins grande (en fonction de l’ouverture du faisceau et de l’orientation).

A l’inverse, dans des eaux claires, il faut que la lampe soit plus ‘lumineuse’ (puissante) et puisse rivaliser avec la lumière ambiante sinon elle ne se verra pas, noyée dans la lumière naturelle.

C’est donc bien un rapport entre la lumière naturelle de la scène et la lumière artificielle de la lampe qui déterminera le rendu de la photo.

Pour gérer ce rapport il y a quelques options.

Gérer la puissance de la lampe.

C’est une solution facile mais qui impose d’avoir une lampe qui permet gestion de la puissance. Bien que cela devienne de plus en plus courant, les lampes de plongée n’ont pas toutes la possibilité de faire varier leur éclairage.

Pour des eaux sombres, il y a l’option de mettre des caches en plastique (fait maison si nécessaire) pour absorber une partie de la lumière si la puissance ne peut pas être limitée suffisamment de par la conception de la lampe.

Pour les eaux claires, il n’y a pas d’autre option que d’acheter une lampe plus  puissante si celle utilisée n’est pas assez lumineuse. Il faut noter qu’il y a toujours une limite. Par exemple il sera impossible (avec les lampes actuelles) de faire une photo dans 3 mètres d’eau à midi en mer rouge.

Si vous cherchez une lampe pour la photographie, prenez une lampe aussi puissante que possible avec la possibilité de réduire la puissance fortement avec autant de gradations que possibles.

Une des dernières lampes de Mares la EOS 12-RZ possède 1200 lumens à pleine puissance et 700 en  mode atténué. De plus son faisceau est réglable de 70° à 12°, ce qui permet de gérer également la puissance. Il faut cependant noter qu’un bel effet sera obtenu lorsque l’angle est faible et donne faisceau lumineux étroit.

Gérer la position de la lampe

C’est une façon alternative de gérer la puissance de la lampe. En éloignant la lampe, la lumière est plus absorbée et donc sera moins visible. En la rapprochant, vous lui donnez plus de présence, elle pourra faire entrer plus de lumière dans l’appareil.

Outre la distance de la lampe par rapport à l’appareil, son orientation par rapport à l’objectif influence la quantité de lumière qui rentre : bien orientée directement dans l’objectif, c’est un maximum de lumière qui est reçu. A 90 ° (perpendiculaire) il n’y a plus de lumière directe qui est perçue. De la lumière diffuse peux être perceptible (réflexion sur les particules, réflexion sur un objet, …). Entre les deux il y a donc une marge de manœuvre pour régler la quantité de lumière de la lampe reçue par l’appareil photo.

Gérer la puissance de la lumière ambiante

Bien que nous ne puissions pas gérer la puissance du soleil, nous pouvons cependant choisir l’heure à laquelle nous plongeons, le jour en fonction de la météo, la profondeur de la prise de vue ainsi que la position par rapport à d’éventuels surplombs et l’horizon. Ces éléments déterminent la quantité de lumière ambiante.

A midi, vous aurez un maximum de lumière, tandis qu’en début de journée ou au crépuscule, vous aurez une lumière rasante moins forte qui permet également d’obtenir de beaux effets.

Outre l’évidence d’une météo couverte qui donne moins de lumière, une surface agitée reflète plus de lumière vers le ciel et il y a donc moins de lumière qui pénètre dans l’eau.

En fonction de la photo que vous voulez créer et de votre lieu de plongée, il vous sera possible de descendre pour avoir moins de lumière et donner plus d’importance à votre lampe. Ou à l’inverse, vous pourrez remonter pour donner plus d’importance à la lumière ambiante et moins à la lampe.

La présence de surplombs permet de cacher une partie de la surface qui contiendrait le soleil avec lequel il ne sert à rien d’entrer en compétition et donner ainsi de l’importance à la lampe en  diminuant celle de la lumière ambiante.

De même, votre position par rapport au soleil et l’orientation de votre appareil par rapport à l’horizon permet d’avoir plus ou moins de lumière ambiante entrant par l’objectif. Dos au soleil et l’appareil dirigé vers le sol limitera l’entrée de lumière ambiante au maximum. A voir si cela correspond avec l’image que vous voulez créer. Inversement, l’appareil dirigé vers le soleil vous permet d’avoir un beau contre-jour pour autant que votre lampe et vos flashs le permettent.

En conclusion

Pour modifier la présence de la lampe, il faut adapter sa puissance par rapport à la lumière ambiante soit en manipulant la lampe (puissance, orientation, distance) soit en jouant avec la lumière ambiante (position, orientation, profondeur, moment, …)

Il n’est donc pas possible de faire n’importe quelle photo n’importe quand, n’importe où et n’importe comment. Par contre vous pouvez réaliser les photos que vous souhaitez en prenant en compte les contraintes nécessaires et faire les choix adéquats. Cela ne veut pas dire que c’est facile. Je vous invite à vous entraîner.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.