Boot 2020 (Vidéo)

Salut les Amoureuses / eux ? du Monde du Silence??,

Chaque année se tient le plus grand salon du Monde ? dédié aux sports nautiques. Il s’agit du Boot à Düsseldorf ! C’est à environ 200 km de Bruxelles (2h de route) et c’est … immense. Bateaux, surf, kite, plongée, kayak, … et photographie sous-marine.

En fonction des éditions et des occasions je m’y rends car le monde de la photographie sous-marine y est très présent depuis quelques années. Si cette année j’y allais avec la liste de course, je n’ai pas pu trouver ce que je cherchais. Je n’étais pas là spécifiquement pour faire un état des lieux du matériel. Je vous rapporte malgré tout trois nouveautés intéressantes. Je vous les partage.

Chez Hugyfot

Ils ont développé une nouvelle gamme de bagues-allonge et un port macro le tout en aluminium.

Toutes les nouvelles extensions, port plan et dômes viennent avec la baïonnette Hugyfot munie du double joint.

Les bagues allonge en aluminium peuvent être choisies en rouge ou en noir. Leur caisson restant en noir, cela permet de créer un look unique que les autres fabricants n’ont pas. Ces nouvelles bagues et le port macro sont dotés de deux joints. Un premier équivalent au joint habituel et un second plus fin qui protège sous l’eau l’entrée de micro particules. Cela réduit l’encrassement et l’usure du joint principal.

Le port plan macro possède le même système de double joint que les bagues allonge. Le côté conique pour ramener à une ouverture standard M67 est plus abrupte de que chez Saga. cela offre une plus grande flottabilité et des bagues d’engrenage plus longues pour certains objectifs. Le côté ingénieux sur ce port plan est l’ajout de trois points d’attache pour des accessoires. Ces points d’attache sont au “standard” GoPro. Cela veut dire que vous pouvez très bien y accrocher une caméra GoPro ou une lampe de mise au point. Hugyfot a également prévu des bagues d’attache amovibles pour des pré-optiques au standard M67 (pas de vis métrique de diamètre 67 mm). Il est donc possible de mettre des pré-optiques macro comme les Saga (voir mon article sur le sujet: Les compléments optiques Macro pour les Réflex) sur ces adaptateurs et de les fixer directement sur le bord du port. Quel est l’avantage par rapport aux systèmes existants ? La charnière de pivot est quasi inexistante. Il en résulte un encombrement réduit à la taille de la pré-optique.

Chez Isotta

Cette marque Italienne produit des caissons d’excellente facture. Cette année, ils présentaient sur le salon un nouveau flash le RED 64. Toujours avec un extérieur rouge qui caractérise la marque. Il affiche un NG de 22 sous l’eau, soit environ 64 sur terre. Vous pouvez comparer cela à un Inon Z-330 qui a un nombre guide de 33 sur terre.

Il éclaire avec une couverture de 130° grâce à une lampe en bulbe circulaire. Il est alimenté par 8 batteries de type AA. Sur le stand, c’étaient sans surprise des batteries eneloop pro (les noirs). Vous pouvez lire mon article sur les batteries: Quelles batteries pour mon matériel ?). Les commandes sont simples et intuitives.

La connectique peut être soit optique avec un embout standard Sea & Sea ou grâce un câble électrique. Il est équipé d’un connecteur S6 qui permet une plus grande compatibilité avec les nouveaux protocoles de flash.

Chez Nauticam

Il y avait entre autre une nouvelle pré-optique grand-angle pour les appareils compacts. Ceux-ci ont généralement des zoom qui commencent en grand-angle vers 24 mm et non plus 28 mm qui était la norme il y a quelques années. Ainsi le pré-objectif WWL-1 était prévu pour un grand angle de 28 mm. En le combinant avec un 24 mm, il y avait du vignetage entre 24 et 28 mm (les coins de la photo sont assombries / noirs). En zoomant un petit peu, il est alors possible de l’éviter. Mais on perd un peu d’angle de vue et il arrive d’oublier de zoomer. En recadrant il était alors possible de supprimer ce défaut au prix de quelques milliers de pixels. De même pour zoomer à 28 mm exactement avec le moteur pas à pas de l’appareil, cela n’est pas évident; On se retrouve vite à 30 ou 26 mm.

Nauticam a donc sorti ce nouveau pré-objectif WWL-C qui est construit pour donner une image sans vignetage à 24 mm.

Pour terminer, deux ténors allemands de la photographie sous-marine étaient absents: Subtronic et Sealux. Subtronic est un fabricant de flashs et de convertisseurs. Ils ont ne expertise incroyable dans ce domaine. Sealux est un fabricant de caissons. J’en ai un pour mon appareil Nikon D200 et c’est du sérieux: simple, efficace, pratique. Tous les deux représentatif de ce que l’industrie allemande peut produire de mieux. Dommage.

Un court reportage sur le matériel en vidéo.

D’ici notre prochaine rencontre, je vous souhaite de longues plongées pleines de belles photos.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.
Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube “Plongée Photo” ou vous trouverez d’autres sujets et des compléments à ceux abordés dans ces articles.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.