Plonger en apnée et quand même photographier

Salut les Amoureuses / eux du monde du silence,
Sony-RX100M5 Iso 160 – @27mm – f/2.8 – 1/320 s

Plongeur depuis de nombreuses années, ma préférence va au scaphandre autonome. J’aime pouvoir rester longtemps sous l’eau, travailler le détail de la macro, essayer les différents points de vue d’un paysage sous-marin, descendre profondément, là ou le bleu est plus bleu (ou le vert est plus vert) ou encore prendre mon temps pour me placer et attendre le retour d’un poisson.

Bien que l’apnée ne me dérange pas, je n’en suis pas un passionné, peut-être à cause des limitations, les contraintes et les exigences que cela implique pour la photographie sous-marine. Sans oublier que je ne suis pas un entraînement sérieux pour cette discipline.
Et pourtant, … pendant mes vacances n’ayant pas toujours l’occasion de plonger avec une bouteille, j’ai fait de l’apnée avec mon appareil photo sous-marin. Voici les leçons que j’en ai tiré et que je vous livre.
DES conditions idéales
Sony-RX100M5 Iso 125 – @27mm – f/2.2 – 1/320 s

Bien que je n’aie pas eu l’occasion de rester très longtemps (une trentaine de minutes à peine), je me suis fait franchement plaisir en sortant une fois de plus de mes habitudes et passant outre mes préjugés.

Je dois reconnaître que les conditions étaient idéales: une eau claire et transparente à près de 30°C. Je pouvais nager simplement PMTM (palmes, masque, tuba, maillot). Je n’avais pas de ceinture de plomb, mais mon caisson jouait partiellement ce rôle (sauf que je ne l’aurais pas largué :-).

Le site auquel j’avais accès était la plage de l’hôtel … Mais pas n’importe quelle plage, une plage ou la reconstitution de massifs coralliens était en cours et à l’étude depuis de nombreuses années: le projet Biorock à Pemuteran (Bali)

Sony-RX100M5 Iso 200 – @27mm – f/2.2 – 1/320 s

Des structures métalliques de tailles et de formes variées constituent les supports pour des boutures de divers coraux. Placées à des profondeurs variant de 3 mètres à environ 10 mètres, elles offrent un large champ d’investigation et des sujets multiples pour la photographie à des profondeurs facilement accessibles. Ils ont même des vélos comme dans carrières. Je préfère tout de même les leurs 🙂

Mode semi-automatique
Comme dans mon article précédent “Sortir de ses habitudes” j’avais été étonné des résultats des modes semi-automatique, j’ai fait confiance à ceux-ci pour la prise de vue sous-marine en apnée: J’ai mis mon appareil en priorité vitesse afin que la photo soit nette même si je bougeais un peu.
Sony-RX100M5 Iso 160 – @24mm – f/2.2 – 1/320 s – Bouddha aime les coraux
  • Priorité à la vitesse: 1/320 s. C’est rapide, mais il y avait pas mal de lumière.
  • L’ouverture (diaphragme) était donc gérée par l’appareil pour assurer une bonne exposition de même que la sensibilité (ISO). Elle était aux environs de 2.2 et 3.5.
  • J’ai utilisé uniquement le grand angle pour avoir suffisamment de profondeur de champ, même avec une grande ouverture.
  • Même si je photographie toujours en RAW (voir mon article qui explique pourquoi) j’ai choisi comme balance des blancs le mode “sous l’eau”. Ceci me fait gagner un peu de temps lors du traitement des photos.
  • Bien que le matériel était déjà assez encombrant, j’ai plongé avec deux flashs installés sur des bras. Je voulais en effet pouvoir capter les couleurs des coraux.
 Leçons
  • J’aurais pu diminuer la vitesse pour gagner en profondeur de champ.
  • J’aurais pu passer en mode manuel pour fixer la vitesse (netteté) et l’ouverture (profondeur de champ) et laisser la sensibilité en automatique pour gérer l’exposition
  • J’aurais pu spécifier une légère sous-exposition pour mieux gérer la surface très lumineuse
  • J’aurais voulu rester plus longtemps et y retourner après avoir analysé les images
  • Pemuteran est une très bonne destination pour faire de la photographie sous-marine
En attendant de nous retrouver dans un nouvel article, si vous avez aussi des expériences particulières en photographie sous-marine, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.