Pourquoi photographier en RAW

Aujourd’hui vous avez l’option d’enregistrer vos photos en JPEG ou en format natif de votre appareil photo : le RAW. Ce mot veut dire « Brut » en anglais. Il représente en effet une image brute sans modification des informations en provenance du capteur accompagnées des paramètres additionnels de la prise de vue fournis par l’appareil photo. Nous pouvons donc considérer cela comme le négatif de la photo numérique.

Dès lors, outre la similitude avec nos anciens films, quels sont les avantages d’utiliser ce format par rapport au JPEG ?

  • Les données ne sont pas modifiées : pas de compression destructive, pas d’interprétation des couleurs, pas de gestion du bruit, etc …
  • La sensibilité dans les hautes lumières et basses lumières est meilleures : il y a plus de détails avec un RAW dans les zones très claires et très sombres. C’est donc une meilleure solution pour les scènes avec une grande dynamique de lumière. C’est très utile pour nous plongeurs qui avons des conditions d’éclairage difficiles.
  • Chaque couleur peut être ajustée sur plus de 4096 niveaux (256 pour le Jpeg). Cela permet des traitements beaucoup plus fins et précis évitant l’apparition de certains types d’artéfacts.
  • Les programmes de développement/retouche des RAW permettent de tirer de plus en plus parti des dernières découvertes liées au traitement de l’image puisque celle-ci n’a pas été altérée. Les découvertes faites dans 2, 5 ou 10 ans pourrons s’appliquer à vos formats RAW créés il y a déjà plusieurs années. C’est déjà le cas avec des programmes comme Lightroom, Photoshop, RAW Therapee, Gimp qui traitent mieux aujourd’hui les RAW d’il y a 4 ans que ce qu’ils le faisaient en ce temps-là.
  • Le format RAW est donc LE format à privilégier pour avoir le plus de détails, de qualité, de possibilité de développement et donc pour archiver. Dans le cadre de la plongée sous-marine, aux conditions difficiles et changeantes c’est ce format que je conseille aux personnes qui veulent tirer le meilleur de leurs photos.Cependant, il faut connaître les contraintes liées au format RAW :
  • Les fichiers sont beaucoup plus volumineux que ceux en JPEG
  • Les photos en RAW sont moins flatteuses que celles pré-traitées par l’appareil photo et sauvées en Jpeg. Elles nécessiteront donc un traitement pour les rendre plus attrayantes. Lightroom permet ces opérations de façon optimisée.
  • Les photos RAW ne peuvent pas être modifiées (sinon ils ne seraient plus RAW), leurs modifications ne peuvent être partagées que par l’exportation vers un nouveau fichier au format choisi (Jpeg, Tiff, Bmp, …). Lightroom propose différents outils pour cela.
  • Il y a un grand nombre de format RAW : chaque constructeur à son format qui peut se décliner parfois selon les modèles d’appareil. La question est de savoir quelle pérennité sera donnée à ces format par les éditeurs de logiciels dans le futur. Pour répondre à cette question, Adobe a proposé un format indépendant : le DNG  (Digital NeGative) qui est annoncé comme étant un format dont le support sera toujours assuré. Il faudrait donc convertir tous nos RAW en plus vers ce format.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.