Photographier avec un modèle

Bonjour à les Amoureuses / eux du Monde du Silence !

Nikon D800 – ISO 1000 – 26 mm – f 6.3 – 1/100 s

Lorsque nous plongeons et que nous voyons ces magnifiques décors sous-marin, il nous arrive aussi de vouloir y ajouter une présence humaine pour différentes raisons:

  • le souvenir de notre compagne / compagnon de plongée dans un lieu mythique,
  • donner une indication de taille d’une épave,
  • en nous rapprochant: mettre en relation une personne avec un animal marin,
  • en étant encore plus proche pour prendre un portrait sous-marin,
  • s’amuser et créer des photos insolites, …

Inclure une personne dans ses photos est une discipline en soi: comme la macro photographie, la photo animalière ou la photo de paysage. Je n’aurai donc pas la prétention de tout vous apprendre au travers de cet article, je vais néanmoins vous indiquer quelques idées et astuces qui vous donneront, je l’espère, l’envie de tester et de vous aventurer dans cette direction.

Le modèle

Nikon D800 – ISO 100 – 14 mm – f 14 – 1/250 s

Il faut qu’il aime ce qu’il fait. Son enthousiasme (ou son ennui) se lira dans son regard. En fonction de sa distance par rapport à l’appareil ce point sera plus ou moins important. S’il s’agit d’une silhouette dans un coin, ce sera peu important, par contre s’il est proche et que l’on distingue son visage, ce sera crucial.

Votre modèle doit adhérer au type de photo que vous allez faire. Parlez donc de ce que vous voulez faire. Plus vous préparerez votre plongée ou séance photo, plus les résultats seront bons. Plus vous aurez fait des plongées photos avec votre modèle, plus il saura ce que vous voulez. Plus vous discuterez des photos avec votre modèle, plus vous progresserez comme une équipe.

N’hésitez pas à faire des séances photos en piscine avec votre modèle car vous êtes dans un environnement agréable pour parler avant de vous mettre à l’eau, la température est agréable, vous pouvez facilement remonter en surface pour vous parler, montrer les résultat et définir ce qu’il faudrait changer, améliorer, essayer.

Ne considérez pas votre modèle comme un simple autre élément de la photo. En tant qu’être humain il recevra de la part du spectateur une importance toute particulière. Pour qu’il profite pleinement de cette place privilégiée qu’il reçoit au sein de votre création, il faut en prendre soin de différentes façons:

  1. Adhérence: discutez avec votre modèle du type de photo que vous voulez faire. Partagez votre vision, laissez lui faire des suggestions. Sa sensibilité et ses préférences imprégneront vos photos pour les rendre uniques allant au-delà de votre simple apport.
  2. Nikon D800 – ISO 1250 – 16 mm – f 5.6 – 1/25 s

    Communication: établissez un code de communication afin de pouvoir échanger avec votre modèle sous l’eau et lui faire comprendre ce que vous voulez. Contrairement aux animaux sous-marin, vous pouvez “piloter” votre modèle. Profitez-en: prenez le contrôle de votre composition.

  3. En prendre soin: vérifiez qu’elle/il n’a pas froid et qu’il/elle est toujours dans une zone de confort qui ne l’ennuie pas, qui lui plait.
  4. Fidélisation: assurez-vous que votre modèle s’est amusé, qu’elle/il a pris du plaisir et qu’elle/il aura envie de revenir. Évitez donc de faire des séances trop longues et/ou trop fréquentes.

Le lieu, le cadre ou le décor

Tout d’abord, il faut pouvoir faire la photo sans le modèle. Je m’explique: il s’agit de pouvoir exposer correctement la photo, préparer les réglages de l’appareil pour que tout soit bien pour pouvoir “juste ajouter le modèle”. Il faut éviter que lorsque le modèle arrive vous deviez faire vos réglages. Il y aura sans doute des moments fugaces à capturer (passage d’un poisson, d’un rai de lumière, d’une position particulière. Soyez aussi prêts que possible.

Il y a trois principaux types de plan photo que nous pouvons répertorier et ils ont chacun leur particularité.

Le plan LARGE

Nikon D800 – ISO 100 – 16mm – f 7.1 – 1/60 s + Traitement Lightroom

Le plongeur est dans son élément: l’eau. Il fait partie du décor et apparaît comme une silhouette plus ou moins nette et proche. Mais nous ne voyons pas ses yeux. Tout au plus la direction de sa tête ou de son masque. Le plongeur peut alors être considéré comme un marqueur d’espace: il permet de donner une idée des dimensions de son environnement. Particulièrement lorsqu’il est mis en relation avec une épave, un animal, un tombant, … Pour le spectateur, cela lui donne une échelle, une référence.

Il y a trois choses importantes :

  • Sa position dans l’image et donc son rôle dans la composition de l’image dans l’histoire que l’on raconte ou le message que l’on veut faire passer.
  • Son maintien: la position des bras, de ses jambes, est-il de face, de 3/4, en diagonale. Quel relation cela crée-t-il avec les autres éléments de la photo.
  • Les accessoires: faut-il une lampe ? Quelle couleur de combinaison ? Y a-t-il des bouts de sangle qui dépassent ou un manomètre qui traîne de façon disgracieuse ?

Le plan RAPPROCHÉ

Nikon D800 – ISO 400 – 16 mm – f 8.0 – 1/125 s

Votre modèle est plus proche de l’appareil. Nous n’en voyons qu’une partie: sa tête et/ou son buste (ou une partie): que se soit par du hors champs (hors du cadre) ou par sa position qui nous fait face.

Avec ce type de plan, le regard est capital. L’état d’esprit du modèle se reflétera dans ses yeux, dans son regard. L’ennui, la distraction, la liste des courses, les tracas du quotidien, … Le modèle a un rôle crucial, capital dans ce type de photo. Nous en revenons aux points précédents: il / elle doit aimer ce qu’il fait, il doit adhérer au projet photographique et jouer le jeu.

La bonne nouvelle c’est que vous avez le droit d’échouer, de regarder les photos et de retenter l’expérience une autre fois. Vous vous améliorerez, vous progresserez ensemble. Votre modèle acquerra un mental à toute épreuve pour faire passer les émotions à travers son regard.

Au niveau des accessoires, s’ajoute ici aussi le masque: sa couleur, sa transparence, sa propreté, l’absence de buée. Si votre modèle se maquille, cela doit être renforcé pour souligner ses yeux ou les couleurs que vous voulez mettre en avant. 

L’éclairage du visage et des yeux derrière le masque est évidement très important. Un masque transparent de grande taille vous facilitera la vie.

Le GROS plan

Nikon D800 – ISO 500 – 16mm – f 9.0 – 1/125 s

C’est la dernière possibilité. Le visage prend une place prédominante dans la photo. 

Encore plus que précédemment, la qualité du masque doit être parfaite. Mais en plus, la peau du visage de votre modèle ne doit pas avoir de petites gouttes d’eau. Ici le maquillage ne doit pas être renforcé car vous êtes très proche.

En général

Dans tous les cas, lors de séances photos, du point de vue de la communication, le modèle aime savoir si la photo est prise et donc si elle / il peut se déplacer ou se remettre à respirer. L’utilisation de flashs aide à le savoir. Si vous faites des photos sans flash, convenez d’un signe pour la fin de la prise de vue. Le signe OK est une bonne option.

Rappelez-vous l’importance de choyer son modèle: c’est son confort qui prime. Pas question d’avoir une migraine parce que les apnées ont été trop fréquentes. S’il le faut, vous reprendrez la photo, vous recommencerez. Cela ne coûte rien. Ce sera l’occasion de s’amuser de nouveau.

Voilà qui clôture ce premier article basé sur la photographie avec modèle. J’espère qu’il vous aura donné les premières clefs pour faire des photos avec votre compagnon de plongée.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.

Si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas à télécharger gratuitement mon livre numérique “4 étapes pour réussir ses photos macro sous l’eau”.

e vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube “Plongée Photo” ou vous trouverez d’autres sujets et des compléments à ceux abordés dans ces articles.

N’hésitez pas à me poser vos questions et suggestions dans les commentaires. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

 

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.