Photographier en plongée de nuit ?

Salut les Amoureuses /eux du Monde du Silence !

Avez-vous déjà plongé la nuit ? Lorsque la seule lumière disponible est celle de vos lampes, lorsque les prédateurs cachés le jour sortent à la recherche de leurs proies. Vous aimeriez vous armer de votre appareil photo pour saisir ces moments cachés aux yeux de la majorité des gens, même de beaucoup de plongeurs. Mais il fait si sombre, il y a si peu de photons disponibles pour peindre la photo 🙂

Ce manque de lumière devrait-il vous empêcher de faire des photos sous-marine ? Evidemment NON! Il faut cependant savoir ce qui est possible de faire et ce qu’il faut pour y arriver. Voici le partage de mon expérience et mon approche sur le sujet.

LA lumière

Dans les conditions d’une plongée de nuit, il est indispensable d’avoir une source de lumière artificielle. La photographie sous-marine en lumière naturelle la nuit c’est limité aux nuits de pleine lune dans les premiers décimètres d’une eau tropicale cristalline, et encore … à tester 😉

La première option est d’utiliser sa lampe de plongée pour autant qu’elle soit adaptée à la photographie sous-marine (puissance, uniformité, rendu des couleurs, température de couleur et couverture).

La deuxième solution c’est l’utilisation de flashs. Jusqu’à présent c’est mon choix de prédilection surtout lorsqu’il est associé à une lampe pilote pour aider à la mise au point. Dans un environnement aussi sombre, il n’est pas rare de voir les appareils photos peiner à faire la mise au point. Soit vous avez la chance d’avoir un flash avec une lampe pilote intégrée, soit vous pouvez en avoir une séparée. Il est important que cette lampe pilote puisse détecter l’éclair de flash pour s’éteindre et se rallumer après.

En l’absence de lumière naturelle, les plongées de nuit sont  pour moi l’occasion de travailler ma maîtrise de la lumière artificielle et leurs combinaisons.

La sensibilité

C’est sans doute un des plus gros avantages de nos appareils récents: vous pouvez monter facilement dans les ISO (3200 – 6400). Oui, il y aura du bruit (Cf. Mise en pratique – La sensibilité ISO et le bruit numérique). Mais vu les conditions, cela passe bien. Cela peut même donner un cachet à votre photo.

L’augmentation de la sensibilité, permet de garder une certaine latitude dans les valeurs de vitesse et d’ouverture.

Le type de photo

Et bien non ! La photographie en plongée de nuit ne se limite pas au mode macro. Bien que ce soit le plus facile et que cela permet de capturer une faune et une flore qui reste cachées en journée, ce n’est pas la seule option. La photo d’ambiance est également possible. Si elle demande un peu plus de réflexion et profite moins des automatismes, elle donne des résultats spectaculaires qui agrémenteront votre portfolio. Le mode manuel est pour moi indispensable. Je suis incapable de faire faire ce que je veux à l’appareil en photo d’ambiance de nuit. Du moins, cela me demande trop d’essais-erreurs. L’importante présence du sombre et les contrastes des lampes trompent beaucoup d’appareils photos.

La macro

De jour ou de nuit, la photo macro est très similaire. De nuit, avec une lampe à faisceau étroit, vous pouvez plus facilement simuler l’effet d’un snoot (cf. Utilisation d’un snoot en Macro) et mettre en valeur votre sujet (cf. Améliorez vos photos grâce à l’isolation), l’arrière-plan et ce qui est en dehors du faisceau de lumière disparaissant dans l’obscurité. Pensez à adapter votre mode de mesure en conséquence (spot ou pondérale centrale).

L’ambiance

Ici vous pouvez (ou devrez) faire intervenir différents types de lumières artificielles: les lampes de différents plongeurs (différentes, puissances, couleurs, largeur de faisceaux, …), vos flashs, parfois de la lumière provenant de sources extérieur et éventuellement des flashs déportés.

Toutes les lumières continues lors d’une plongée de nuit peuvent être traitées comme de la  lumière naturelle: vous n’avez pas/peu de contrôle sur elle et elle sont continues (contrairement aux flashs qui sont ponctuels durant le temps d’exposition). Exemples: la lampe des plongeurs, les éclairages publiques ou de sécurité. Concernant les lampes des plongeurs, vous avez une petite marge de manœuvre en leur demandant de l’orienter de façon adéquate ou encore en se plaçant à des distances respectives qui aideront à gérer les différentes caractéristiques.

La méthode d’exposition est donc la suivante:

  • La vitesse la plus faible possible sans avoir de flou de bougé (vous ou les sujets mobiles): Commencez avec  1/15 s à 1/50 s
  • L’ouverture permettant d’avoir la netteté / profondeur de champ que vous voulez sur votre sujet. Si vous en avez plusieurs, essayez de les amener à la même distance de votre appareil (le même plan).
  • La sensibilité donnant des lumières artificielles ni trop fortes ni trop faibles.
  • Votre flash: soit le TTL fonctionnera bien, soit il faudra le compenser, soit vous passerez en manuel pour que vos sujets au premier plan soient bien exposés.
Conclusion

Bien que la plongée de nuit puisse sembler rendre la photographie sous-marine plus difficile, elle n’est pas très différente de la plongée de jour. Il est vrai qu’elle pousse l’appareil dans des zones limites de ses capacités et l’utilisation du mode manuel couplé à une connaissance de base de l’exposition (cfr. Le triangle de l’exposition 1/32/3 et 3/3) permet de créer des photos qui se démarqueront dans votre collection .

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.
Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube “Plongée Photo” ou vous trouverez d’autres sujets et des compléments à ceux abordés dans ces articles.

 

 

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.