Orientation, rotation et miroirs

Salut les Amoureuses / eux du Monde du Silence !

Je voudrais partager avec vous quelques réflexions sur la notion de cadrage: cette façon de prendre (ou de présenter) la photo. Elles sont complémentaires aux notions présentées dans l’article “Edition et cadrage” (que vous pourrez retrouver en suivant ce lien). Je ne reviendrai pas dessus, je vous laisse relire l’article si nécessaire.

L’orientation

Je vous parle ici des photos prises en horizontal ou en vertical. Vous trouverez aussi dans la littérature (et sur votre ordinateur lorsque vous imprimez) les termes de paysage et portrait. Le sous-entendu c’est que les photos horizontales sont pour les paysages. De même les photos verticales seraient pour prendre des portraits. Si il est classique et fréquent de photographier les paysages en horizontal et les portraits en vertical, il n’y a aucune obligation

Cadrage vertical qui montre le contexte dans lequel le plongeur se trouve.
Cadrage horizontal, plus rapproché.

N.B. Le cadrage sert à la composition. L’orientation de l’appareil à la prise de vue ou le “recadrage” à la post-production ne sont qu’une petite partie de ce que le cadrage permet lors de la composition. Le principe des tiers en est un autre élément (cf. l’article sur le principe des tiers).

Un paysage avec une belle chute d’eau gagnerait à mettre en évidence celle-ci en l’immortalisant en vertical. De même, le portrait de deux personnes est très bien rendu sur une prise de vue horizontale.

Dès lors, cantonner les portraits à une prise de vue verticale et les paysages à une orientation horizontale est dangereusement limitant. Quitte à rabâcher mon mantra je vous le redonne: vous êtes maître de vos choix. N’hésitez pas à tester et à changer l’orientation de votre appareil. Cela veut dire q’il faut probablement aussi vous déplacer pour profiter du changement d’orientation: vous avancer ou reculer, monter ou descendre pour inclure le soleil, ou pas … Une même scène peut être présentées sous différents angles qui bénéficient (ou non) d’un cadrage ou l’autre (ou les deux)

 

Il est vrai que sous l’eau ce n’est pas toujours évident. Bouger nos bras, changer de position n’est pas toujours agréable ou facile. L’encombrement du caisson et des flashs nécessitent des manipulations ou des précautions supplémentaires. J’avoue que personnellement je me surprends à être fainéant et à ne pas vouloir changer l’orientation par paraisse: cela fait circuler un peu d’eau froide dans ma combinaison, il faut repositionner les flashs, … Et pourtant, ce n’est pas parce que vous avez pris votre photo en vertical que vous ne devriez pas essayer en horizontal.

Parfois vous n’avez pas l’occasion de prendre la photo dans les deux orientations: le sujet à bougé, l’accès ou la disposition des lieux ne le permet pas (surtout en macro), vous n’aviez pas le temps, vous n’y avez pas pensé,…. Ce n’est pas dramatique, vous pouvez aussi recadrer la photo lors de l’édition, la découper pour la présenter dans le bon sens (cf. l’article précédemment mentionné sur le cadrage). Vous n’avez cependant pas exactement le même effet que si vous aviez pris la photo dans l’autre sens (point de vue différents, lignes de fuites, lumière entrante dans l’objectif, …). Et heureusement d’ailleurs, sinon cet article n’aurait pas d’intérêt😉. Ne vous abstenez pas de photographier dans les deux sens lorsque vous le pouvez.

A emporter:

Question: Quand faut-il prendre une photo en horizontal ?

Réponse: Après l’avoir prise en vertical !

Et inversement 😊

Rotation et miroirs

Je voudrais aborder une notion liée à la lecture des photos, à leur dynamique de composition. Il arrive régulièrement que nos sujets se présentent bien pour une photo techniquement réussie. Cependant, à la lecture, vous préféreriez que le sujet soit orienté différemment: une inclinaison plus marquée ou qu’il se trouve de l’autre côté de la photo. Pour répondre à ces besoins de base, la plupart des logiciels de traitement de photo permettent de redresser, de faire pivoter ou de faire des effets miroir horizontaux ou verticaux afin de changer la photo dans son ensemble. Exemples:

Je réfère cette orientation ou le sujet principal est directement rencontré et nous amène aux visages de pierre. Le troisième sujet est en arrière et plus petit tout en résonnant avec le premier.

 


Ici, je ne vous dirai pas quelle est la meilleur façon de présenter vos photos, si ce n’est celle que vous avez choisie consciemment pour vous exprimer. Elles auront des impacts différents selon votre choix mais aussi en fonction du lecteur. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis: l’interprétation n’est pas aléatoire chez le spectateur, il y a tout de même de fortes tendances et c’est en jouant avec celles-ci que l’on crée de l’émotion.

N.B. ces effets étaient aussi possibles du temps de l’argentique, il suffisait de retourner le négatif sur l’agrandisseur ou de retourner la diapositive dans le projecteur.

Certaines personnes vous diront que nous lisons de gauche à droite et qu’il est donc plus intéressant d’avoir par exemple un poisson qui s’aligne dans ce sens: il est découvert depuis sa nageoire caudale à gauche vers son œil à droite. Nous continuons, glissons et sortons de la photo. Cela fonctionne dans la plupart des cas.

 

Personnellement, lorsque le poisson n’est pas entier, je préfère faire l’inverse. Sachant que nous lisons dans ce sens, notre regard ira à la rencontre du sujet de toute façon, puis il le quittera vers la droite. Mais notre regard est rappelé vers la gauche par l’œil. Il y a une tension, un va et vient qui s’installe surtout s’il y a une diagonale montante vers la droite qui nous ramène vers le bas et vers la gauche. Ceci est ma façon d’interagir avec les photos. Elle est sans doute partagée par certains et pas par d’autres. C’est pour cela que vos photos (tout comme les miennes) ne peuvent pas plaire à tout le monde.

Un autre exemple est celui d’un portrait où le regard porte sur la droite. Cela “fonctionne” mieux que l’inverse.

 

Et comme toujours, en fonction des autres éléments qui peuvent diriger le regard, un sens fonctionnera mieux qu’un autre. Il n’y a pas de règle, juste des possibilités et des choix à faire.

Les photos qui vous plaisent vous permettront de trouver les personnes qui interagissent comme vous.

A force tester/jouer vous pré-sentirez ce qui va bien comme modifications simples ou combinées, vous pourrez même les planifier lors de la prise de vue pour vous affranchir des limites du moment.

A emporter:

Jouez avec les effets miroirs horizontaux et verticaux ainsi que les rotations de vos photos pour voir si elles ne pourraient pas gagner en impact ou simplement exprimer autre chose.

Les combinaisons de ces modifications sont bien évidemment autorisées.

En conclusion

Que ce soit le sens du cadrage, le format final, la ré-orientation du sujet à l’aide de transformations simples de l’image c’est votre intention qui compte, le message – ou simplement votre vision de la meilleur façon de montrer votre sujet – que vous voulez transmettre. Ces simples outils, rapides vous offrent déjà une large gamme de possibilités surtout lorsque vous les combinez.

Si au départ cela prend du temps car vous ne savez pas ce qui donnera de bons résultats, l’expérience vous aidera à détecter tout de suite ce qui sera intéressant. D’où l’importance de FAIRE les choses. Comme un enfant qui apprend à parler il répète des mots avant de former des phrases. Vous, vous testez séparément des techniques simples (mots) pour les combiner et créer une photo (phrase) qui exprime au mieux votre vision (pensée).

Faite l’essai de prendre un sujet, une photo qui vous plait et travaillez en des copies en modifiant le cadrage et l’orientation. Vous aiguiserez votre œil, vous découvrirez vos préférences. Cela vous sera utile pour vos prochaines photos.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.
Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube “Plongée Photo” ou vous trouverez d’autres sujets et des compléments à ceux abordés dans ces articles.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.