Mise en pratique – La sensibilité ISO et le bruit numérique

Bonjour les Amoureuses/eux du monde du silence,

Il vous est surement déjà arrivé de vouloir faire une photo dans une ambiance très sombre et ne plus avoir de lampe ni de flash ou encore l’arrière-plan restait trop sombre (comme expliqué dans l’article précédent …). Il y avait peut-être ce lieux de plongée magique à capter en en lumière naturelle. Lorsque celle-ci se fait rare, vous arrivez aux limites de l’ouverture possible de votre appareil et de l’allongement du temps d’exposition. Il ne vous reste plus qu’une solution comme vous le suggère le triangle de l’exposition: faire des photos en augmentant la sensibilité (ISO).

Oui, mais … il va y avoir du bruit !

Pour plus d’information sur les relations en sensibilité et exposition, je vous renvoie vers l’article “La sensibilité dans le triangle de l’exposition

D’accord, cependant je préfère une photo avec du grain qu’une photo floue (non intentionnellement) ou sombre de façon irrécupérable. Et qui plus est … il faut d’abord voir ce que cela donne pour l’utilisation que nous souhaitons en faire:

  • sur un écran d’ordinateur 27″
  • sur une TV 4K ou HD
  • sur l’écran de mon smartphone
  • sur une impression 10 x 15 cm
  • sur un A4 ou dans un album photo
  • sur un poster 3×2 m

Il faut donc tester si cela est acceptable pour vous, pour le publique que vous allez viser et ce que vous souhaitez transmettre comme impression. En effet, une photo avec du grain en noir et blanc d’une épave dans une ambiance un peu sombre renforcera l’aspect de mystère et donnera un cachet “vintage” ou “archive ” à votre photo.

Bref, voici un exercice qui vous permettra de tester les performances de votre appareil en haute sensibilité ISO. Travaillez sans flash.

  1. Choisissez le mode priorité vitesse (S) en la définissant à 1/50 sec par exemple (ni trop lent, ni trop rapide et vous permettant d’avoir une photo nette). En augmentant la sensibilité, l’appareil adaptera le diaphragme.
  2. Choisissez une sensibilité basse pour commencer. Même si cela donne un photo trop sombre (le diaphragme ne peut pas s’ouvrir assez: vous êtes au-delà de la limite de votre objectif). Dans mon exemple, j’ai commencé à 100 Iso. Donc la première photo est un peu sombre (malgré l’ouverture à 1.8 qui est le maximum). Mais ce n’est pas dramatique, on est en phase de test et sans flash. Cet exemple montre bien le manque de lumière et la nécessité de monter en sensibilité.  Prenez une photo
  3. Augmentez la sensibilité progressivement (par exemple vous doublez à chaque fois ou par 2/3 d’EV). Prenez une photo à chaque changement de sensibilité.
  4. Allez jusqu’au maximum permis par votre appareil

Note: le bruit se verra surtout dans les tons sombres. Si vous le pouvez, placez un élément très sombre (voir noir)  à côté de votre sujet pour mieux observer cela.

Téléchargez vos photos sur votre ordinateur et comparez.

Image 1 : Sony RX-100-M5 – Iso 100 – 24 mm – f / 1.8 – 1/50 s
Image 2: Sony RX-100-M5 – Iso 400 – 24 mm – f / 1.8 – 1/50 s
Sony RX-100-M5 – Iso 1600 – 24 mm – f / 3.5 – 1/50 s
Sony RX-100-M5 – Iso 12800 – 24 mm – f / 10 – 1/50 s

Outre le bruit qui s’intensifie (voir les zooms plus bas), on peut observer:

 

  • la compensation de l’augmentation de sensibilité (l’image de vient plus claire) par la fermeture du diaphragme (nombre plus grand) afin d’assombrir la photo.
  • En augmentant la sensibilité, l’image devient un peu délavée.
  • En plus de cela, il y a un autre effet moins évident à remarquer et pourtant bien présent: la dynamique diminue. C’est à dire qu’à haute sensibilité, vous aurez plus vite des zones trop claires et irrécupérables.
  • Dans notre cas précis (priorité à la vitesse), l’augmentation de sensibilité a été compensée par la fermeture du diaphragme et donc une augmentation de la profondeur de champ.
  • Ici, en miniature pour le web, vous ne percevez pas le bruit, juste un délavage des couleurs.
Zoom Iso 400
Zoom Iso 1600
Iso 12800

Vos images prises à différentes sensibilités, placez-les dans le contexte que vous voulez et vérifiez si cela dérange et jusqu’à quelle sensibilité vous pouvez monter sans que cela ne se remarque. Cette limite n’est pas absolue car chaque nouveau modèle d’appareil améliore sa gestion du bruit, les capteurs deviennent plus performants. La scène influencera aussi la perception et l’acceptation subjective du bruit. A vous de déterminer ce qui vous convient.

Sur des supports plus grands, il faut être plus ou moins proche pour observer ce grain. Or, une photo grand format est faite pour être regardée de plus loin. L’un compensant l’autre. Sauf si vous voulez observer les détails.

Prenez votre caisson, votre appareil et testez le rendu de votre appareil et ce qui est acceptable pour l’utilisation que vous en ferez.

Comme toujours, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, me faire part de ce qui vous aiderait ou partager les questions restées sans réponse.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.