7 astuces du photographe sous-marin-La préparation du matériel

Bonjour les Amoureuses / eux du Monde du Silence,

Lorsque les plonges photos se suivent rapidement car nous sommes en vacances ou en sorties qui se succèdent, nous devenons parfois moins attentifs et il arrive même aux habitués de la photographie sous-marine d’oublier un petit point ou un autre lors de la préparation de notre matériel. Sans faire un article complètement détaillé des étapes à suivre (qui dépendent d’ailleurs de votre matériel), je voudrais revenir avec vous sur 7 étapes importantes pour ne pas se retrouver dans une position qui au mieux limitera les photos que vous pourrez prendre et au pire vous verra perdre votre matériel. Ceci vient en complément à l’article précédemment publié sur ce site: “Bien préparer son matériel photo

AU CALME, AU Frais, AU sec

Préparer son matériel nécessite d’être au calme pour ne pas être distrait et pouvoir se concentrer sur ce que l’on fait. Couper votre GSM si nécessaire. Il y a des moments dans la vie où il est important de pouvoir se concentrer à 100 % sur ce que l’on fait. Suivre son rituel de préparation du matériel photo sous-marin en fait partie.

Un lieu frais et sec permet de limiter l’humidité présente dans le caisson avant de le fermer. Un peu de silicagel aide également (Cf. 7 gestes pour faire durer son matériel).

Si vous êtes en croisière, chercher un endroit ou vous serez tranquilles. Faites comprendre à votre entourage qu’il ne faut pas vous déranger.

BATTERIES

Chargez toujours vos batteries à fond avant de les mettre dans votre appareil et ce dernier dans le caisson. Évitez de vous retrouver à mi-plongée ou en fin de plongée avec une batterie vide et les sujets qui vous passent sous le nez. Les batteries sont l’énergie indispensable pour vos prises de vue.

Même si plongez en pleine eau et faites vos paliers à la corde d’ancre ou au parachute des animaux pélagiques peuvent se rencontrer et vous pouvez tirer le portrait de vos compagnons. Vous pouvez aussi passer en revue vos photos.

Bref: n’assumez pas que “cela devrait suffire”. Comme en plongée de nuit, on ne part pas sans avoir chargé à fond ses lampes. 

Ceci est valables pour vos batteries de l’appareil, de vos flashs, de vos lampes, etc …

CARTES mémoire

Vérifiez que vos cartes mémoires sont bien vides et qu’il y a un maximum de place dessus. Après être sûr que les photos précédentes ont été copiées et sauvegardées sur votre ordinateur, formatez la carte à l’aide de l’appareil photo. Par exemple, si je formate une carte sur mon PC, le Sony RX 100 M5 me donnera un message d’erreur car il cherche d’autres infos qu’il met sur la carte lors du formatage par ses soins.

Si votre appareil utilise des cartes SD, n’utilisez pas de carte micro-SD+adaptateur. Il y a des risques de mauvais contact, de perte de données, de corruption de données ou encore de mauvaises performances. J’ai déjà eu des problèmes de photos mal écrites sur la carte. Donnez la préférence également à des marques reconnues plutôt que des promotions au logo inconnu de grande surface.

Photo corrompue avec bandes de couleur

FERMETURE
Le joint du compartiment des piles est sorti de sa gorge lors de la fermeture. C’est un cas classique chez Inon de par la grande souplesse des joints.

Lors de la fermeture, vérifiez les joints: leur propreté, leur position. Après la fermeture vérifiez qu’ils ne sortent pas, qu’il n’y a pas d’espace anormal.

Photo joint flash qui sort

LE TEST

Afin d’éviter les mauvaises surprises (piles mise à l’envers, cache d’objectif oublié, connexion de flash mal fixée, …) : mettez tous les interrupteurs sur “ON” (flashs, lampe, appareil) et vérifiez que tout s’allume effectivement

Actionnez le zoom, testez la mise au point, modifiez les réglages de l’exposition (vitesse, ouverture, sensibilité), prenez une photo avec flash et vérifiez qu’ils déclenchent bien.

Regardez la photo prise et assurez-vous que cela correspond à ce que vous attendez.

LES ACCESSOIRES

Vos lentilles macro, grand-angle, vos filtres, diffuseurs, … assurez-vous qu’ils soient bien fixés à votre matériel principal (caisson, bras de flash, flash) afin de ne pas les perdre lors de la mise à l’eau ou lors de la plongée.

Un bras de flash avec un système de fixation à baïonnette permet de fixer les pré-objectifs. Le diffuseur est aussi relié au bras de flash.
SÉCURISER

Assurez-vous que votre dragonne est bien nouée sur votre caisson et qu’à l’autre bout elle soit accrochée à votre main et/ou votre matériel de plongée. Vous éviterez de perdre le matériel par distraction ou inadvertance.

Conclusion

Avec ces 7 rappels vous éviterez les mauvaises expériences. N’hésitez pas à partager dans les commentaires ce que vous faites aussi pour assurer la réussite de vos plongées photos sous-marines.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à ma page Facebook pour être averti des prochains articles concernant la photographie sous-marine.
Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube “Plongée Photo” ou vous trouverez d’autres sujets et des compléments à ceux abordés dans ces articles.

Votre Livre Gratuit

Merci pour votre visite !

 

Pour recevoir votre livre gratuit sur la photographie rapprochée en plongée, indiquez simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désincrire à tout instant.

Recevez gratuitement mon livre sur la photo macro en plongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.